Ligue pour l'Abolition du Sport

''Je crois fermement que le sport est le moyen le plus sûr de produire une génération d'infirmes et de crétins malfaisants", Léon BLOY


Charte de la Ligue pour l'Abolition du Sport

Préambule : La Ligue pour l'Abolition du Sport, n'est ni une association, ni une fondation, ni une entreprise mais un mouvement libre dont il appartient à chacun de se dire ou non sympatisant en adhérant activement aux principes de la présente Charte. Aucune cotisation, aucun document ne sera demandé par aucune instance censée représenter ce mouvement.

  1. Si l'activité physique est nécessaire au maintien de la santé de l'être humain, cette activité doit être compatible avec sa physiologie, son anatomie, et son équilibre psychique. Les sympathisant de la LAS s'engagent à ne pratiquer ou à ne suivre l'actualité d'aucun sport, se limittant aux activités physiques recommandées par la LAS.
  2. Le sympathisant de la LAS s'engage à sensibiliser les personnes qu'il rencontre sur les dangers des pratiques sportives non naturelles à l'anatomie et à la physiologie humaine, ainsi que sur le fait que l'incitation à la pratique des sports sous couvert d'hygiènisme est une manipulation de masse censée soutenir un secteur économique très florissant et coûteux en ressources naturelles.
  3. Le sympathisant de la LAS ne manquera pas de faire reconnaître autour de lui les graves manquements éthiques des sportifs professionnels, ou de ceux qui gagnent beaucoup d'argent grâce à eux.
  4. Le sympathisant de la LAS réprouve tout esprit de compétition, qu'il soit sportif ou non, dans la mesure où il représente une source de pression psychologique profondément délétère.
  5. Le sympathisant de la LAS ne considère pas les arts martiaux comme de simples sports de combats mais comme des activités belliqueuses et potentiellement dangereuses dans la mesure où même sous couvert d'auto-défense, ils ont pour fonction de blesser les concurrents. Il se refuse à les pratiquer à moins d'en avoir un absolu besoin dans le cadre de ses missions professionnelles de protection du public (militaires, policiers...). Les arts martiaux ne devraient d'ailleurs être enseignés qu'à ces professionnels afin de garantir au public qu'ils ne soient pas utilisés à de mauvaises fins.
  6. La consommation de toute substance appelée à accroître les performances physiques est potentiellement dangereuse et rejetée par les sympathisans de la LAS. En revanche, la LAS n'émet aucune réserve à l'égard des vaccinations et des traitements prescrits par la médecine en vue de préserver la santé.
  7. Le sympatisant à la Ligue pour l'Abolition du Sport est favorable à la promotion de toutes les activités physiques compatibles avec le bien être humain, dans un esprit de plaisir, et de rejet du consumérisme et de la mise en rivalité.